Le marché du disque en mutation

En crise depuis plus de dix ans, la filière du disque a débattu hier à Bordeaux de la création d’un Centre national de la musique, sur le modèle du CNC pour le cinéma.

Voilà déjà un moment que le disque ne tourne plus très rond. En dix ans, le chiffre d’affaires de la musique enregistrée a été divisé par deux. Florissant dans les années 1980 et 1990 avec l’avènement du Compact Disc, le marché a été très sévèrement impacté par la dématérialisation de la musique et les nouveaux modes de circulation qu’elle a induits. Piratage, écoute gratuite en ligne… les chiffres de vente dégringolent inexorablement.

Suite de l’article de Stéphane C. jonathan sur Sud Ouest ici

About these ads

Un commentaire

  1. Reblogged this on Fan Actuel and commented:
    Une taxe sur les appareils d’écoute? Non mais ça devient n’importe quoi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :