Le numérique sauve les oeuvres de l’oubli

Et si la numérisation offrait une deuxième vie aux livres négligés, perdus de vue, à ces chefs d’oeuvre de l’ombre qui sont injustement ignorés? En réduisant les coûts, et donc les risques financiers, le livre numérique ouvre de nouvelles possibilités pour les éditeurs et les auteurs.

Il y a un peu plus d’un an, dans un discours prononcé à l’occasion de la signature de l’accord-cadre sur la numérisation et l’exploitation des livres indisponibles du XXe siècle, Frédéric Mitterrand se faisait le chantre de la numérisation des oeuvres oubliées: « Un livre indisponible, c’est un pan de mémoire qui tombe, c’est une parcelle de patrimoine qui s’efface, c’est aussi une oeuvre artistique qui s’oublie elle-même. L’outil numérique nous permet aujourd’hui de mettre à la portée de tous des contenus culturels de qualité. »

Article d’Antoine Oury sur ActuaLitté.com ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :