#Les risques d’internet… Que vais je devenir ?

Je vous parlais récemment de tous ces articles que nous rédigeons les uns les autres pour rendre service, aider, donner un coup de pouce, articles destinés à ses amis, relations personnelles ou professionnelles. Ils nous soumettent le sujet d’un article que nous rédigeons avec soin et ensuite ils s’en accordent la paternité et ne savent généralement pas vous remercier pour sa rédaction… Vous connaissez tous cela j’imagine… Vous trouvez ainsi des articles dont vous êtes l’auteur signés par quelqu’un d’autre… C’est pour moi déjà très insupportable !

Je constate ce matin une autre dérive, plus dangereuse, plus effroyable, limite tolérable.. Je remercie d’ailleurs Laurent qui, voulant me féliciter pour la parution d’un article, m’a juste fait découvrir que nous sommes très vulnérables sur le net.

Me voilà l’auteur d’un article (je ne mets volontairement aucun lien vers cet article) que je n’ai jamais rédigé. On y met ma photo, mon nom et on m’associe au livre « Emploi – Guide de survie 2013« , on s’imagine même que j’en suis l’auteur (Gildas, je n’y suis pour rien). Je suis très fière d’être associée à ce guide très bien conçu et riche de conseils, mais je ne suis pas l’initiative de cette oeuvre, j’ai juste participé à une toute petite mini partie de son contenu… Je trouve cet article assez bien formulé et j’aurais été très fière d’en être l’auteur, hors je n’ai jamais écris ce post… Je suis assez flattée d’être à la « Une » d’une presse internet** reconnue et lue mais dans ces conditions, cela attise davantage ma colère qu’une quelconque satisfaction.

On usurpe mon identité sans mon accord, ce qui en soit n’est pas acceptable, mais le plus inquiétant dans ce constat, ce sont les conséquences de ces dérives… Quel article vais-je avoir « rédigé » demain ? Un article qui soutient l’homophobie ? Un article qui fait l’éloge d’un tueur nazi ? Quelques lignes détruisant la réputation d’une personnalité ? A quoi vais-je être associée demain ? Quelle photo ? Quels mots ? Et mes futurs employeurs, mes futures contacts, sur quoi vont-ils tomber ? Comment maîtriser tout cela sans être en permanence sur le net à checker son e.reputation ? Et l’auteur de cet article, comment va-t-il réagir ? Il va croire sans doute que j’ai plagié ses propos ? J’ai toujours pour habitude de citer l’auteur d’un article quand je reprends un extrait de son contenu et de mettre le lien vers l’article en question… Pour qui vais-je passer pour les auteurs du livre « Emploi – Guide de survie 2013 » ? Pour quelqu’un qui dérobe, usurpe, vole ? Comment un journaliste peut-il associer un nom à un article sans vérifier ses sources ? J’ai de la chance d’être associée à un article me mettant plutôt en valeur mais qu’en sera-t-il demain ? Quelle confiance accorder désormais aux articles publiés sur le net ?, une presse internet qui me semblait si fiable ? Dois-je comparer toute cette presse au célèbre blog Le Gorafi ?

Je suis un peu inquiétée par toutes ces dérives et je ne sais plus si le monde virtuel aujourd’hui n’est pas à condamner et à proscrire. Je ne suis pas l’auteur d’un article paru sur internet, je n’ai pas eu la maîtrise de sa publication et je me retrouve associée à des propos que je n’ai jamais tenus. CQFD.

** Je ne cite pas volontairement la publication concernée.

economie matin copie

9 Commentaires

  1. Emmanuel

    J’ai partagé un article hier qui fait écho à ce que tu viens d’écrire, ce que l’on appelle ici l’économie du vol…cette économie là je la combat et semble vivre ses dernières heures…bises courage
    http://blog.marklor.org/post/2013/06/14/Ras-le-bol-du-collaboratif

  2. Emmanuel

    En se mobilisant en écrivant des articles et en les partageant nous arriverons bien à faire cesser ces abus et de prendre n’importe quel auteur pour un con…Le travail est en physique une énergie exprimée en joules souvent annotée W en anglais comme Work en ce sens toute dépense énergétique devrait et doit être rémunérée ….

  3. Malheureusement nous ne maîtrisons pas les droits d’auteur… Si quelqu’un fournit un contenu à une publication, cette dernière lui fait confiance… et logiquement le « fournisseur » a vérifié ses sources ou a signé des accords avec l’auteur… on n’a malheureusement pas la maîtrise de tout😦 la preuve…

  4. Emmanuel

    Ton article est suffisamment pertinent. il faut vraiment que ça cesse,je me refuse à toutes collaborations d’une publication même dans certains blogs de pseudo msrketeux…En revanche émettre comme tu le fais ou faire un livre blanc à ce sujet serait une idée à creuser….

  5. « Ras le bol du collaboratif », très bon article… merci🙂
    Partante pour le livre blanc !

  6. Je me fais quand même tirer les oreilles de tous côtés car selon certains, je devais avertir la rédaction avant d’écrire quoique ce soit et de dénoncer ce type de pratique… Sans parler de tous ceux qui se planquent pour ne pas en parler, les « bonnes relations » avant tout of course ! J’ai enlevé le nom de la publication concernée et le lien vers cet article afin d’éviter les problèmes… Article qui, j’en suis certaine, disparaîtra dés demain matin… ni vu, ni connu… Désormais faire l’éloge du web, c’est faire l’éloge de l’hypocrisie et du vol ! et « protéger » les fautifs…

  7. Emmanuel

    Je me suis moi même attiré les foudres de pas mal de marketeux à la suite d’un article que j’ai publier dans le JDN remettant en cause le story telling au profit d’une alternative basée sur l’émotion …S’attaquer au ST c’est presque s’attaquer a une nébuleuse mafieuse a un business que certains ne veulent pas remettre en cause, c’est comme s’attaquer à Monsanto….Les US ont déjà pris le chemin de l’émotion quelques agences underground le propose à leur client… Sinon ici c’est le lynchage la crise accentue les tensions pour tout te dire j’ai dégraissé ma liste de près de la moitié de mes contacts qui était pour certains des amis proches mais trahison,hypocrisie,divergence on fait qu’il n’y avait plus que cette alternative d’autant que certains m’ont purement et simplement bloqués évitant tout dialogue protégeant ainsi leur e-réputation d’enc…Ces webconnards deux points zéro m’ont fait le plus grand bien désormais je les fuis avec les marketeux de tout poil je m’oriente vers l’écriture et les médias …le web et ceux qui y sont me déçoivent chaque jour un peu plus…Je continuerais à ouvrir ma gueule pour être toujours en accord avec moi même😉 je savais que cet article te plairait … Courage ne pas baisser la garde mais c’est dur d’être en minorité je te le concède mais je crois que ça finira par bouger quand même le contexte est trop tendu…

  8. Emmanuel

    Le transmédia s’y met aussi …A l’heure des Lions de Cannes ou un premier Lions va être décerné pour une campagne transmédia de nombreux participants tout aussi intéressant les uns que les autres, dont un pour le film « Tricked » premier film crowdsourcé…
    Quand on lit on se demande vraiment pourquoi certains abandonnent leurs droits….J’hallucine quand on voit les conditions « tout ce qui est posté nous revient ».

    Demain je vais demander à tous les architectes et promoteurs immobiliers de plancher sur ma future maison, je choisirais le meilleur projet qui sera construit par les partenaires affiliés et ensuite je ferais un petit film pour montrer la progression du projet que je balancerais sur Twitter et FB jusqu’au cocktail final de remise des clés…Je pourrais ainsi me pavaner gratos dans mon nouveau logis hight tech…Bullshit !

    http://www.petitweb.fr/actualites/dans-les-coulisses-de-tricked-le-premier-film-crowdsource/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :